Jardin

Des vies canadiennes

Des vies canadiennes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Generalitа


La vigne canadienne (Parthenocissus Tricuspidata) est une plante appartenant à la famille des Vitacées, comme la vigne américaine la plus commune (Parthenocissus Quinquefolia L.) et la vigne européenne (Vitis Vinifera); tandis que les deux premiers sont des vignes ornementales, seule la vigne européenne est cultivée pour la production de vin. Les vignes ornementales sont considérées comme "stériles", ce qui ne convient pas à la vinification: en fait le nom parthenocissus vient du grec et signifie "lierre vierge". Le nom "tricuspidata" fait référence à la forme caractéristique de la feuille qui, comme pour les autres cépages, a trois extrémités également appelées "cuspides".
Ses origines sont reconnues dans les régions d'Amérique du Nord, bien que certaines variétés semblent provenir d'Asie. Par le terme vigne canadienne, nous entendons donc une famille qui comprend une cinquantaine de variétés différentes, toutes caractérisées par l'habitude grimpante de l'arbuste, qui peut atteindre même 15 mètres de hauteur et avec des feuilles caduques typiques. Les fruits sont des baies qui atteignent leur pleine maturité à la fin de l'automne, prenant une couleur bleu-violet intense. En tant que vigne ornementale, elle est largement utilisée pour couvrir les pergolas, les murs et les structures naturelles ou artificielles, grâce à son feuillage dense qui prend une couleur rougeâtre caractéristique et intense juste avant l'automne. La croissance est luxuriante et rapide bien qu'elle n'ait pas besoin de soins ou d'attention particulière, comme nous le verrons; toutes ces caractéristiques en font une plante de choix en ce qui concerne le choix des plantes grimpantes ornementales, à la fois en extérieur et, dans certains cas, en intérieur.

La Des vies canadiennes bien adapté aux expositions ensoleillées, bien qu'il puisse très bien trouver son habitat dans des situations moins ensoleillées, jusqu'à pleine ombre, ces conditions qui rendent cependant la production de fleurs et de fruits défavorable, même si, compte tenu de la fonction ornementale caractéristique des feuilles , ne semble pas être un dommage important.Bien adapté à tout type de sol, tant qu'il est riche en substances organiques, dont il est particulièrement gourmand; puis un bon drainage aide la plante à devenir plus luxuriante.Pratiques culturales



En ce qui concerne le besoin en eau, la vigne canadienne n'a pas de besoins particuliers: l'eau de pluie peut être suffisante, même si, surtout pour ceux cultivés en pot, l'arrosage doit être assuré pendant des périodes de sécheresse prolongées. À cet égard, il convient de rappeler que les plantes cultivées en pots, de par leur nature, ne peuvent pas étendre leurs racines profondément dans le sol, à la recherche d'un sol plus humide et riche en substances organiques: dans ces cas, il est donc conseillé d'intervenir davantage. souvent avec arrosage, atteignant même quelques opérations par semaine pendant la saison estivale.
De la même manière il faut penser à des interventions différenciées en matière de fertilisation: à partir du principe que la vigne canadienne a besoin de beaucoup de substances organiques pour nourrir les longues pousses dont elle est composée, il faudra prévoir plusieurs interventions supplémentaires pour les plantes cultivées en pots. Dans les deux cas, c'est-à-dire la culture en terre et en pots, la première fertilisation doit être effectuée avec la plantation, en enfouissant le fumier mature au pied de la plante; cette opération peut être répétée chaque automne, pour permettre à la plante de se régénérer et de faire face à la période hivernale et au moment délicat du bourgeonnement. Si vous ne disposez pas d'engrais organique mature, vous pouvez également utiliser un engrais granulaire équilibré: l'important est qu'il s'agit d'une libération lente.

Compostage



De mars à octobre, c'est-à-dire pendant la saison de croissance, vous pouvez vous attendre à des interventions de fertilisation mensuelles: ajouter de l'engrais liquide pour les plantes vertes à l'eau à arroser, en accordant une attention particulière à la teneur en azote, cette dernière étant la principale responsable du développement du feuillage, caractéristique particulière de ce type de grimpant ornemental.
Le système est exécuté à l'automne, évitant les journées particulièrement froides: il n'y a pas de différences particulières quant aux procédures à suivre en ce qui concerne le choix entre la plante en pot ou au sol. Les règles générales suivantes sont suggérées:
1. bassin de la plante (trou dans le sol ou pot) au moins deux fois plus large que le pain qui contient les racines;
2. à la base, placez une couche de 3 à 5 cm de gravier pour assurer un bon drainage;
3. au gravier suivre une couche de 3-4 cm de fumier mature;
4. laisser le fumier suivre une couche de terre;
5. placez la plante sur le sol et couvrez le pot ou le trou de terre jusqu'à ce qu'il soit couvert; compacter légèrement et procéder à un léger arrosage.
Comme toutes les vignes, la vigne canadienne ne subit pas de taille, pas même les plus drastiques; au moins deux interventions diffèrent: une taille de printemps, qui prive la plante de toutes les branches qui ont été endommagées par le froid; une taille d'automne visant à pousser la plante à produire de nouvelles pousses au printemps suivant et, par conséquent, à conserver la forme choisie dans le temps.

En plus d'être un grimpant aux propriétés ornementales remarquables, la vigne canadienne possède des propriétés particulières qui sont exploitées en homéopathie et phytothérapie. En effet, les bourgeons de cette plante sont utilisés pour produire des macérats, notamment des macérats de glycérine issus de la macération des pousses. Ces préparations sont utilisées comme remède pour les problèmes du système ostéoarticulaire, en pratique, elles sont utilisées pour les inflammations des bras, des jambes, des os et des articulations en général.
Les préparations basées sur la vie au Canada sont récemment connues en homéopathie, mais de nombreuses personnes les utilisent pour remédier à de petits troubles inflammatoires tels que la lecture de l'arthrite, de la spondylarthrite et d'autres phénomènes inflammatoires.
Pour nous soigner avec la vigne, nous devrons utiliser les gouttes et les prendre par voie orale dans une posologie différente en fonction du trouble que nous avons et des indications qu'elles nous donnent en phytothérapie.